Animosité dont l’intensité ne diminue pas avec le temps puisqu’en 1969, alors que les solutions pacifistes commencent à remporter les faveurs du public, un sondage commandé par la chaîne de télévision CBS révèle que 77 pour cent des personnes interrogées continuent de condamner une telle forme d’opposition politique8. ), TV Coverage of International Affairs, Norwood, N.J. : Ablex, 1982, pp. 181-201. En Amérique du Nord, carrefour traditionnel de rencontres et d'échanges, se sont élaborés bien des paradigmes du contact, de l'échange et du p... La mondialisation est très souvent perçue comme un processus d'uniformisation qui risque d'engloutir les cultures locales et ce, notamment, sur le plan linguistique, avec la domination de l'anglais. Sur les 42 % des suffrages recueillis par Eugene McCarthy, près des deux-tiers sont des partisans de l’escalade militaire qui ont perdu toute illusion quant aux chances de succès de la stratégie gouvernementale21. On insistera également sur les conséquences en termes médiatiques de l’offensive du Têt lancé par le Viêt-cong, le jour du … Pour ne pas risquer l’embrasement de toute la région et l’entrée en guerre des forces russes ou chinoises. La mise en parallèle des deux graphiques reproduits plus haut s’avère, à cet égard, riche d’enseignements. Devenu, entre autres, un symbole politique de la Guerre Froide ou une icône de la Pop Culture moderne, le bourbier vietnamien marquera à jamais un tournant sur l'importance du photo-journalisme en temps de guerre. Freeman, 1978, p. 110. Normally, officials frame the visual images television corn veys by their verbal explanations from which the journalists construct their voice-over narrative. L’impatience du public s’est donc d’abord traduite par un désir d’intensifier le conflit armé afin d’assurer la victoire finale. The Right was to be given escalation. S’affirmant libres de toute pression politique, ils sont néanmoins tributaires du bon vouloir de l’équipe dirigeante, puisqu’elle est à la fois la source principale de l’information, la caution de sa crédibilité et le point focal de l’attention médiatique. 25 O. Patterson III, « An Analysis of Television Coverage of the Vietnam War », Journal of Broadcasting 28 (4), automne 1984, pp. 397-404. Mais surtout, n’ayant jamais été affermie par un gouvernement qui refuse la mobilisation de l’opinion, la volonté nationale n’a pu que fléchir. Jalon 6. Car, très vite, l’ampleur que prend l’engagement militaire au Vietnam rend l’effort de dissimulation difficile, voire impossible. Mais lorsque la perspective d’une victoire communiste est envisagée après le départ des contingents américains, le taux baisse de 20 points13. L'offensive du Têt en janvier 1968 a été le tournant de la guerre du Vietnam. La question était la suivante: « People are called “hawks” if they want to step up our military effort in Vietnam. Les hommes au pouvoir ont besoin des médias pour communiquer avec le public et les autres membres de l’élite. Le concept de gouvernance locale est le résultat des transformations d'un pouvoir local profondément restructuré dans le monde anglo-saxon, et notamment en Grande-Bretagne. Elle recrute principalement sur les campus des plus prestigieuses universités américaines et dans les milieux intellectuels. Washington, D.C.: U.S. Government Printing Office, 1970, pp. 908-909. 1ère partie : Travail sur les docs du manuel : 1. Tet disrupted for a time this close relationship between sources and television messages; the visual overwhelmed the verbal. »37. Contre toute attente, Eugene McCarthy, qui fait campagne pour le rétablissement de la paix, ébranle l’assise du Président sortant, Lyndon Johnson, remportant 42 % des suffrages. L’avantage d’une formulation rigoureusement identique à chaque sondage donne l’assurance de comparer des attitudes semblables, rendant possible une mesure fiable et précise des modifications graduelles des mentalités. Ce document, reproduit dans le graphique 2, fait ressortir une nette évolution en faveur des solutions pacifistes. Tout porte à croire que ce cri d’alarme est lancé trop tard pour être véritablement efficace. 1991. Peu ou mal instruits des tenants et des aboutissants du problème, ils se sont donc servis de points de repère stables et familiers pour former et orienter leurs opinions. 18Image des hostilités conventionnelle et superficielle au schéma narratif simplifié à l’extrême. Ainsi, pour avoir fait peur, par ses excès oratoires et ses actes de violence, à la majorité des électeurs, le mouvement a peut-être eu un effet contraire à celui qu’il escomptait. De plus, pour éviter toute personnalisation, tout se déroule à une distance respectable de l’objectif. En 1972, par exemple, un an avant la fin des hostilités, alors qu’une majorité d’Américains se prononce en faveur du désengagement au Vietnam, il se trouve encore entre 45 à 55 % de personnes interrogées pour approuver la reprise des bombardements en avril, en septembre puis en décembre de cette année-là18. They might not have been able so precisely to control a more passionate war. Aujourd’hui la plupart de ses mystères ont été dissipés mais l’Australie... La nature favorise-t-elle le progrès humain ou s'oppose-t-elle à lui ? The « Uncensored War » : The Media and Vietnam. Le 30 janvier, l’ennemi lance une offensive générale contre les plus importants centres urbains du Vietnam du Sud. La télévision est une entreprise commerciale. CAZEMAJOU, Jean (dir.) « Tet news on television produced itself. H. Erskine, « Polls: Is War a Mistake? ». M. Arlen, « The Falklands, Vietnam, and Our Collective Memory », [...] Helicopters landing, tall grasses blowing in the helicopter wind, American soldiers fanning out across a hillside on foot, rifles at the ready, with now and then (on the soundtrack) a faroff ping or two, and now and then (as the visual grand finale) a column of dark, billowing smoke a half mile away, invariably described as a burning VC ammo dump. », « In the short run, television reporting promotes public support for government policy; in the slightly longer run, [...] it yields passive acquiescence — acceptance based on ignorance and confusion. », National Security Memorandum 328, 6 avril 1965, cité in P. Geyelin, « Vietnam and the Press: Limite, On Thursday, April 1st, the President made the following decisions with respect to Vietnam: [...]. 27 M. Arlen, « The Falklands, Vietnam, and Our Collective Memory », The New Yorker, 16 août 1982, p. 72. 37 R. Entman et D. Paletz, op. cit., p. 185. Le pourcentage de ceux qui envisagent le retrait des troupes est en hausse constante tout au long de l’année. Adresse : Maison de la Recherche 4 rue des Irlandais 75005 Paris France. En 1967, changement de ton. Le retrait des forces armées n’est pour eux qu’un pis-aller, accepté non sans hésitations et arrière-pensées, comme en témoignent les brusques indentations de la courbe. New York, Ballantine Books, 1985, p. 320. La courbe dessinée par les taux de réponses « OUI » traduit le même malaise, la même désillusion progressive. L’année du cinquantenaire de l’attaque nipponne sur Pearl Harbor, et quelques mois après la libération du Koweit, les anglicistes français sont invités à se pencher sur la guerre du Vietnam au travers de l’opinion publique américaine. Réactions similaires en 1970, après l’annonce de la pénétration des troupes alliées en territoire cambodgien. 20Les raisons profondes de la déception populaire sont à rechercher dans les choix politiques des dirigeants nationaux et dans leur incapacité à répondre à l’attente populaire, à ses interrogations comme à son inquiétude. Lisez votre ebook La guerre du Vietnam et l'opinion publique américaine 1961-1973 sur votre liseuse où que vous soyez - Furet du Nord Ces citations ont été recherchées, sélectionnées et compilées par les auteurs d'Alpha History. C’est pourquoi la loyauté à la patrie se traduit par un fort attachement à la figure présidentielle et par un soutien, pour ainsi dire acquis d’avance, à sa politique internationale. National Security Memorandum 328, 6 avril 1965, cité in P. Geyelin, « Vietnam and the Press: Limited War and an Open Society ». Il insiste plus particulièrement sur le rà´le des é... Élites et médiations dans le monde interculturel (n°7 coll.). L’extrait de la note citée plus haut livre ainsi, en filigrane, les principales raisons de la faillite de la politique vietnamienne. Télécharger le livre La guerre du Vietnam et l'opinion publique américaine 1961-1973 de Jean-Michel Lacroix en version numérique. Les perspectives du progrès peuvent-elles ignorer l'environnement naturel ? Or le gouvernement n’agit pas. 5 Sondage du Survey Research Center, American National Election Study, University of Michigan, 1966. 35 Par trois fois dans le courant de l’année 1967, le Général W. Westmoreland vient se présenter devant le Congrès pour rassurer, avec des prédictions encourageantes, l’opinion américaine. Ces engagements idéologiques ont débouché sur un ensemble de pratiques quotidiennes qui ont tissé des rapports étroits entre les hommes du pouvoir et les journalistes. Cela pose le problème de la sauvegarde des langues qui sont les véhicules de la richesse et de la... Géopolitique et mondialisationThe Geopolitics and Globalisazion (n°10 coll. D’où la volonté de mettre en scène les faits sous une forme facilement intelligible, de les intégrer dans une stucture narrative simplifiée qui cherche à rassurer et à guider le public. Graphique 1. Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search. En provoquant des réactions intensément négatives, il a offert à certains une raison supplémentaire de soutien à la politique interventionniste de l’exécutif américain. Aidez-moi financièrement sans payer : https://utip.io/telecrayon LIRE LA DESCRIPTION La guerre d'Indochine suivie de la guerre du Vietnam. 12Si le public a retiré son soutien à la cause vietnamienne, s’il a, non sans regret, abandonné la solution militaire, c’est que celles-ci ont été discréditées à ses yeux. Quelques mois plus tard, 67 % continuent de soutenir la politique agressive du gouvernement en matière de guerre aérienne17. O. Patterson III, « An Analysis of Television Coverage of the Vietnam War ». [...] Most disenchantment with the war seems pragmatic and can be summed up in the attitude that ‘we have not won and have little prospect of doing so’. ». Au début, la guerre est présentée par l'État et par les médias comme une guerre juste contre le communisme. Quels sont alors les rapports de force entre la puissance américaine et l'univers communiste ? The Right was to be given escalation. Quel rôle les médias ont-ils joué pendant la guerre du Vietnam ? La guerre du Vietnam et l'opinion publique américaine (1961-1973), Jean-Michel La Croix, Jean Cazemajou, Presses de la Sorbonne nouvelle 1991 Vietnam l'heure décisive, l'offensive du … 16 Gallup Opinion Index 14, juillet 1966. L’essor et l’effervescence d’ une opinion publique qui se radicalisa progressivement, précédèrent les événements dramatiques de 1928/1930 survenus du Tonkin et nord Annam à la Cochinchine (grèves ouvrières, mutinerie de la garnison de Yên Bay, xô việt du … C’est pourquoi trois règles doivent être impérativement respectées : l’indépendance (ne pas céder aux pressions politiques) ; l’impartialité (présenter tous les points de vue d’un problème donné sans en privilégier aucun) ; l’objectivité proprement dite (s’en tenir aux faits et aux faits seulement). The Public Papers of the Presidents: Richard Nixon, 1969. Tel est, d’après Edward J. Epstein, le format habituel des nouvelles sur le conflit sur les trois chaînes américaines : « With few exceptions, combat stories [...] began by showing (the American) initiative — search-and-destroy patrols, landing of helicopters, air bombardments, sweeps, etc — and concluded by measuring the effectiveness of the operation in terms of the “body count”.26. En juillet 1966, 70 % des Américains approuvent les raids aériens sur les entrepôts de carburants nord-vietnamiens16. 26Mis dans l’impossibilité de prêter foi aux thèses officielles, celles-ci n’existant pas encore, les médias ont donné de l’actualité vietnamienne une version dramatique, parfois exagérée. Continuités et ruptures (n°5 coll.). La « guerre de Johnson » est devenue depuis l'automne la « guerre de Nixon ». La première, la plus visible, la plus engagée et la plus active aussi, dénonce les effets nocifs et destructeurs du conflit, en Indochine comme aux Etats-Unis. « On a deeper level, gradualism was designed to control both the Right and the Left [...]. The President’s desire is that these movements be understood as being gradual and wholly consistent with existing policies. »29. La guerre du Vietnam passe en overdrive avec l'offensive du Têt en février 1968, et la musique des Beatles a conquis le monde. The public mood was probably best expressed by a housewife who told Lubell ‘I want to get out but I don’t want to give up’. ». Les médias américains ont donc, dans leur ensemble, servi le discours des dirigeants. Afin de reproduire, le plus fidèlement possible, la distinction entre « colombes » et « faucons », ils n’ont retenu que les résultats de réponses portant sur le retrait des troupes américaines au Vietnam et de celles en faveur de l’intensification des combats3. L'Amérique des années 1920 porte en elle les germes d'une rupture avec le passé, tant dans les mœurs et les croyances que dans les arts et les médias, et doit encore faire face à  différentes formes de racisme et de fondamentalisme.... Les Années vingt aux États-Unis. Saigon et la réunification du Vietnam pour le parti communiste et en 1972 l’opinion publique s’était inversé avec 60% des habitants des USA qui pensait que ce combat était une erreur. Ne sont fixés sur la pellicule que quelques éléments symboliques du décor : « [...] Helicopters landing, tall grasses blowing in the helicopter wind, American soldiers fanning out across a hillside on foot, rifles at the ready, with now and then (on the soundtrack) a faroff ping or two, and now and then (as the visual grand finale) a column of dark, billowing smoke a half mile away, invariably described as a burning VC ammo dump. »27. Samuel Lubell utilise le terme évocateur d’albatros pour le décrire : « If any bird symbolized the growing disenchantment with Vietnam, opinion analyst Samuel Lubell observed, it was the albatross, with many Americans sharing a ‘fervent desire to shake free of an unwanted burden’. Ils n’étaient que 26 %, le mois précédent, à choisir cette option. En mars 1969, les premiers signes d’un possible rééquilibrage entre les deux tendances sont décelables. Pour les dirigeants américains, en effet, la guerre au Vietnam est, et doit rester, un conflit limité. Si le traumatisme a été si puissant, s'il a persisté bien après l'événement et reste actif sous d'autres formes, c'est qu'il touche au plus profond de l'opinion publique américaine. L'émergence d'une idée américaine et la Révolution industrielle en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle ont eu sans aucun doute un retentissement planétaire. 4 Sur la différence entre opposition morale et opposition pragmatique, lire P. Converse et H. Schuman, « Silent Majorities and the Vietnam War », Scientific American 222 (6), juin 1970, pp. 17-25 et G. Hodgson, America in Our Time, Garden City, N.Y. : Doubleday, 1976, pp. 391-395. « On a deeper level, gradualism was designed to control both the Right and the Left [...]. Discours de San Antonio, 29 septembre 1967. The Domestic Context of American Foreign Policy, (...) Yet immediately after the sending of troops into Cambodia, support for the action jumped. ». En 1966, lors d’une enquête conduite sous la direction de Sidney Verba, les personnes interrogées se déclarent à 39 % en faveur du retrait progressif des troupes américaines. Boudet-Brugal, Alexandra, « Etudiantes américaines, militantisme et guerre du Vietnam : guerre, paix et ‘genre’ dans les années 1960 », Amnis, 8, 2008. Le 6 avril, McGeorge Bundy, conseiller du Président pour les problèmes de sécurité nationale, adresse la note suivante au secrétaire d’Etat, au secrétaire à la Défense et au directeur de la CIA, les trois principaux chefs d’orchestre de la campagne vietnamienne : « On Thursday, April 1st, the President made the following decisions with respect to Vietnam: [...]5. 2 W. Lunch et P. Sperlich, « American Public Opinion and the War in Vietnam », Western Political Quarterly 32 (1), mars 1979, pp. 21-44. 28 R. Entman et D. Paletz, op. cit., pp. 197-198. San Francisco: W.H. La nécessité économique d’attirer un public le plus large possible, de l’accrocher sans le mécontenter, encore moins le choquer, ne peut que limiter sa liberté d’expression. Pendant toute la durée de son mandat, Lyndon Johnson a été à la recherche d’un thème mobilisateur capable de gagner le pays à la cause vietnamienne. The Left was to be given occasional peace overtures. Il a aussi entraîné une crise de confiance dont l’affaire du Watergate sera l’aboutissement. The President approved an 18-20,000 man increase in U.S. military support forces to fill out existing units and supply needed logistic personnel.6. The President approved a change in mission for all Marine battalions deployed to Vietnam to permit their more active use under conditions to be established and approved by the Secretary of State [...].11. Clio Prépas Préparation au concours du CAPES et Agrégation Histoire Histoire contemporaine Culture, médias, pouvoirs aux États - Unis et en Europe occidentale, 1945 - 1991 La Guerre du Vietnam et l’opinion publique américaine (1961-1973) Épisode 1 15 B. Hughes, The Domestic Context of American Foreign Policy, San Francisco: W.H. Tet news on television produced itself.