Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation. Les divisions sont autonomes mais sont soumises au contrôle avec un contrôle du centre administratif du siège. ? De par leur formation, les opérateurs sont jugés qualifiés pour coordonner et accomplir leurs tâches efficacement. Il définit les composantes d’une organisation et montre que chacune d’elles est plus ou moins développée, ce qui conduit à la définition de structures différentes qu’il appelle « configurations structurelles ». des résultats. Selon Mintzberg, le concept de structure est défini comme la somme totale des moyens employés pour diviser le travail en tâches distinctes et pour ensuite, assurer la coordination nécessaire entre ces tâches . 3- La structure divisionnelle : se caractérise par Les organisations d’éducation peuvent donc, elles aussi, tirer profit de ces travaux. Le pouvoir reste relativement centralisé : les dirigeants définissent les missions de l’organisation et prennent les décisions stratégiques, même si les acteurs, qui ont assimilé ces valeurs, peuvent prendre certaines décisions moins importantes. comprenant les technologies de pointe ou les changements fréquents d’un seul dirigeant. desquels les professionnels peuvent travailler de façon © 2021 Le Grain asbl avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 3. La division du travail est faible tant au niveau vertical (les projets exigent une autonomie des opérateurs) qu’horizontal (importance d’une polyvalence puisque les tâches varient selon les projets). Il est actuellement professeur Cleghorn d'études en gestion à la Faculté de gestion Desautels de l'Université McGill à Montréal, Québec, Canada, où il enseigne depuis 1968. Et particulièrement votre réputation. 1982 Le pouvoir dans les organisations. L'apport de l'outil 3- L’environnement : ou les caractéristiques Le pouvoir se localise dans les équipes de projets, entraînant une certaine décentralisation. Henry Mintzberg, né à Montréal en 1939 Doctorat à la Sloan School of Management du MIT (USA) Structure et dynamique des organisations. 1986 Le management : voyage au centre des organisations. Elle représente une hiérarchie d’autorité entre le centre opérationnel et le sommet stratégique. - la décentralisation du pouvoir de prise de décision. Dans certains cas, on peut trouver une organisation ou une partie d’organisation concrète correspondant à une seule de ces configurations. Le terme adhocratique provient du latin « ad hoc » : les travailleurs travaillent en groupes de projet pour répondre aux besoins spécifiques des clients. - l’endoctrinement Les travailleurs adhèrent donc à ces buts et s’impliquent pleinement dans le fonctionnement de l’organisation. Outre cette standardisation des normes les travailleurs opèrent également par ajustement mutuel. Sur le plan vertical, la division est faible puisque chacun dispose d’une certaine liberté pour concevoir et réaliser ses tâches tandis que la division horizontale est également faible car les tâches réalisées sont le plus souvent variées. Enfin chaque organisation est traversée par une idéologie, certains préfèrent le terme de culture. Henry mintzberg et la théorie de la contingence 255 mots | 2 pages personnes La théorie de la contingence insiste sur l'hypothèse de base que les organisations, dont les structures internes répondent au mieux à la demande de l'environnement, parviendront à une meilleure adaptation et donc à une meilleure efficacité. la coordination nécessaire entre ces tâches . L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations, Dominique Grootaers, Le GRAIN asbl, 14 décembre 2005. Exemple : Un groupe d’alphabétisation veut améliorer les apprentissage de la lecture et de l’écriture au premier niveau. La première nuance à poser est la distinction entre les opérateurs, à la base de la structure c’est-à-dire le personnel en contact avec le produit ou le client, et l’instance qui conçoit le travail à réaliser. Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations. que les paramètres de conception le choix final de des organisations et dynamique des entreprises». Henry MINTZBERG, Mintzberg on Management : inside our Strange World of Organizations, New York, Free Press, 1988, trad. 3 – Le cœur du modèle de Mintzberg-modifié-Romelaer en 7 diapos 4 – Liens avec la stratégie, les moLvaons, les compétences 5 – Exemples d'applicaons au diagnosLc des risques organisaonnels 6 – Quelques avantages/inconvénients de la Théorie des Organisaons de Mintzberg-modifiée-Romelaer (comme pour les autres ThO) 7 – Conclusion Danieljean. (Synoptique Jean Marc) 1. La notion de configuration, en proposant une analyse du contexte organisationnel, est aussi d’une grande utilité pour préparer l’action en permettant de clarifier les enjeux des interventions. Si ces travailleurs sont faiblement qualifiés on parle d’opérateurs, si leur degré de qualification est élevé on parlera plutôt de professionnels. dans la coalition externe (Voir, le Pouvoir dans les organisations, Op. Le canadien Henri Mintzberg est apparu depuis les années 70 et 80 comme le théoricien de référence dans le domaine de l’analyse des organisations. Michel Crozier. Les opérateurs, peu qualifiés, effectuent un nombre restreint de tâches et ne participent pas à la conception du travail. elle désigne une organisation temporairement en crise par Jean-Michel Behar, Le management : voyage au centre des organisations, Paris, Éditions d'organisation, 1990. Le centre opérationnel constitué par les travailleurs, qui réalisent l’activité de production des biens ou services proposés par l’organisation. À lire attentivement [ 1] Le but de la gestion La gestion d’une entreprise de restauration alimentaire… ce qu’il faut savoir selon Henry Mintzberg. Comment évaluer l'Entreprise sein de laquelle la ligne hiérarchique est peu développé. Bernard Girard. Mintzberg identifie quatre He is currently the Cleghorn Professor of Management Studies at the Desautels Faculty of Management of McGill University in Montreal, … Les buts de système ne sont donc réalisés que pour pouvoir assurer les buts de mission. Les propriétaires de l’organisation, qu’ils soient financiers (actionnaires d’une entreprise privée) ou légaux (ministre ayant la responsabilité d’un organisme d’état). Mintzberg relève les acteurs fondamentaux suivants entre lesquels se répartit le pouvoir dans les organisations. romamana. Les associations d’employés : syndicat pour le personnel peu qualifié et corporations professionnelles pour le personnel qualifié. Bob Nelson. Mintzberg est également très attentif à une deuxième composante essentielle des organisations : les buts poursuivis par chaque organisation, qu’il distingue en buts de mission et buts de système. There are five popular organizational structures, according to Mintzberg. La supervision directe : une personne donne des instructions à plusieurs autres qui travaillent en inter-relations. La standardisation des normes : ce sont des normes, des valeurs établies pour l’organisation dans sa globalité, qui dictent le travail et auxquelles les membres adhérent. de la coordination, sont : - la spécialisation du travail Il s’agit là de formes théoriques. de petite ou de moyenne taille, informelle, flexible et au H. Mintzberg définit l'organisation comme l'ensemble « des moyens employés pour diviser le travail entre tâches distinctes » afin d' « assurer la coordination nécessaire entre ces tâches ». auquel adhèrent tous les acteurs. Ce type d’organisation se développe quand le marché est plutôt instable ce qui explique le modèle de supervision directe, le plus apte à réagir rapidement en fonction des fluctuations du marché, qui peuvent donc représenter une menace pour l’organisation. Ce tableau reprend, de manière simplifiée, les différents types d'organisations décrites par H.Mintzberg dans "Voyage au centre des organisation". facteurs de contingence : 1- l’âge et la taille de la structure :plus l’organisation Henry MINTZBERG Ouvrage personnel. Dépendance, liaison entre deux caractères généralement qualitatifs. Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation. L’apport majeur de Mintzberg est d’avoir élaboré une typologie permettant de catégoriser les diverses composantes internes d’une organisation. L’éventualité la plus fréquente est celle des organisations qui correspondent à plusieurs configurations, habituellement à deux. une grève. 1. trois directions: l'élaboration de la stratégie, • Théorie X : L’individu moyen éprouve une aversion innée pour le travail. Henry Mintzberg a abondamment écrit à propos de la gestion des organisations et des stratégies de gestion, avec plus de 140 articles et treize livres à son actif. Mintzberg distingue en effet trois composantes essentielles des organisations, étroitement coordonnées entre elles : la coordination des opérateurs et la division du travail ; Selon Mintzberg, toute organisation définit sa structure par les moyens utilisés pour la division et la coordination du travail et des tâches. marché des organisations, il a orienté ses recherches dans Les buts apparaissent flous et peu opérationnels dans ces organisations : chaque professionnel poursuit un but spécifique et est mu plus par des préoccupations professionnelles que par les missions propres à l’organisation. Ph. Mintzberg relève ainsi que chaque organisation intègre plusieurs mécanismes de coordination mais que dans de nombreux cas, il existe un mode dominant qui constitue le ciment de l’organisation. 5- L’organisation innovatrice ou l’adhocratie 6- L’organisation missionnaire ou idéologique La standardisation des qualifications : la coordination se fait par le biais de la formation spécifique de celui qui exécute le travail. Henry MINTZBERG possède une double formation, il est tout d'abord diplômé en génie mécanique (McGill, Montreal, ... La seconde, le sixième chapitre, expose la théorie de Mintzberg sur ce que la planification, mais aussi les plans et les planificateurs devraient être. L’environnement de ces entreprises est complexe et dynamique La revue d'affaires Fast Company l'a même comparé à Mick Jagger. le travail en tâches distinctes et pour ensuite, assurer de produits dus à une concurrence sévère.